Les militaires ne sont toujours pas contents…


Il y a quelques semaines, suite aux trois soirées de couvre-feu instaurées à cause des révoltes militaires, le président Compaoré avait reçu des délégations de tous les militaires pour sortir de la crise. Comme on « lave son linge sale en famille », nous n’avons pas eu écho des revendications des militaires. Les histoires de moeurs qui avaient conduits certains en prison, suscitant leur libération par la force, je n’en ai plus entendu parler. Pour certains, c’est un prétexte officiel qui cachait d’autres raisons, moins avouables. En tout cas, le mot d’ordre était clair et limpide « la crise est finie » et de voir sur BF1 une chaîne local, des soldats sortir du palais présidentiel de Ouaga 2000, un sourire épanoui sur les lèvres se féliciter que le président les ait entendus…

Hier soir, 22h45, je n’arrive pas à m’endormir (alors que la matinée a été un peu épique suite à une intrusion violente d’écoliers grévistes armés de gros cailloux dans l’établissement où je travaille. Si les motifs de leur colère est légitime, les moyens employés pour faire fermer les établissement sont plus discutables) à cause de bruits étranges… En fait, des mitraillettes et des armes lourdes. J’appelle une amie que je sais être dehors pour la prévenir. Elle rentrera chez elle « en passant sous les balles ». En effet, les militaires, à chaque manifestation ont toujours tiré en l’air. Ce qui n’a pas empêché que des balles perdues ne blessent ou ne tuent des civils.

Aujourd’hui, je souhaitais aller chercher un colis que ma môman m’a envoyé, et je tombe sur la poste du centre-ville fermée… Et à nouveau des bruits de tirs. Tout le monde autour de moi plie bagage sap sap (vite, vite). Les raisons de la manifestation à balles réelles de leur colère? Apparemment une prime pour le logement qui n’aurait toujours pas été versée. A mon retour à la maison, j’apprends par un message du consulat qu’il vaut mieux rester chez soi. A bon entendeur.

Publicités

4 réflexions sur “Les militaires ne sont toujours pas contents…

  1. Hello Marjorie,
    Les infos sur le Burkina sont plutôt moroses… Comme je sais que la presse exagère toujours, je ne m’inquiétais pas trop jusqu’à présent, mais en voyant ton article…
    Bref, j’espère que tout va bien, donnes nous des nouvelles des que tu peux.

    A+

  2. Bonjour Sandro, merci pour ton message.
    Cette nuit, on a pu dormir. Des militaires de la garde présidentiel patrouillait pour vérifier qu’il n’y aurait pas d’autres pillages. Beaucoup de gens pensent ici que ce ne sont pas les soldats qui pillent mais des « brigands » qui profitent de la situation. Il doit y avoir des deux.
    Pour l’instant, les nouvelles dans la capitale sont apaisantes mais la mutinerie semble gagner d’autres villes du pays. Donc, on est sûr de rien. En même temps, il y a tellement de colère, de souffrances accumulées dans ce pays qu’il est inévitable qu’un jour, ça chauffe…

  3. salut Marjorie, j’espère que tout va bien pour toi, t es toujours au Burkina? je descends avec un pote en moto depuis la suisse pour rejoindre Tanguieta au Bénin, tu penses que c est chaud ou que ca c est calmé depuis le 17.4? voila, on a préparé notre voyage depuis 6 mois et maintenant j suis un peu croché sur les nouvelles du net sur le Burkina. vu qu’on est en moto, on vas avoir pas mal affaire aux douaniers, flics et militaires. est ce que tu penses qu’on vas se retrouver en slip et à pieds nu ou bien c est dans ma tête que ca se passe et que tout vas mieux au Burkina? tu penses que y a des villes a éviter? comment ca se passe la frontière entre le bénin et le Burkina au niveau visa? merci d’avance et tout de bon pour toi!

    • Bonjour!
      Ce sera un super voyage, tu peux en être certain.
      Les choses se sont calmés ici, mais rien de dit que cela puisse repartir. La situation ne peut pas être encore considéré comme stable. A priori, tu ne devrais pas te retrouver en slip et en tong! Les Burkinabè sont charmants, policiers et militaires également, en tout cas ceux que nous avons rencontrés sur la route et aux frontières sont très curieux et intéressés de voir ces « nassara » (blancs) traverser leur pays sur la moto, aussi ils sont très coopératifs!
      Pour le visa, je te conseille d’acheter un Visa de l’entente valable deux mois qui ne coûtent que 25 000 FCFA, pour ces pays (Togo, Bénin, Burkina, Niger, Cote d’Ivoir)… Le truc, c’et que le visa pour le Burkina est très cher. A la frontière, tu donnes tes visas, ton certificat de vaccination contre la fièvre jaune, et les papiers de la moto. On te demandera si ça va? et le voyage?…
      Si tu as d’autres question, surtout n’hésite pas, et puis si tu passes par Ouagadougou, fais donc un crochet par la trame d’accueil!nous avons voyagé au Bénin récemment (voir ici)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s