Sheena et Johan


Johan a 24 ans, il est suédois. Sheena, 28 ans, est australienne. Ils sont restés quelques jours à la maison. Ils ont voyagé récemment en Gambie, au Mali, au Sénégal, au Liberia, en Guinée.

Salut les gars, pouvez-vous vous présenter?

Johan : Voici Sheen, elle est australienne et c’est ma petite amie. On voyage ensemble en Afrique de l’Ouest.

Sheena : Voici Johann. Nous nous sommes rencontrés au Lesotho, il y a un peu moins d’un an. Puis nous avons voyagé ensemble en Afrique du Nord. Je l’ai rejoint en Suède, et puis nous avons décidé de repartir de nouveau en Afrique.

Avez-vous des recommandations, des conseils pour les voyageurs qui partent en Afrique de l’Ouest?

Johan : si vous devez voyager en Afrique, n’allez pas en Afrique de l’Ouest. Il n’y a pas grand chose à voir… Sauf, si vous voulez voir la « vraie Afrique ».

Et qu’est-ce que la vraie Afrique, pour vous?

Sheena : des transports en commun extrêmement longs, le temps « africain », tout est simple et basique. Les technologies ne sont pas développées, on se retrouve parfois sans éléctricité. La nourriture est très sommaire aussi.

Mais, alors pourquoi voyager en Afrique?

Johan : c’est Sheena, elle veut aller dans tous les pays du monde.

Sheena : oui, et puis je pense que c’est mieux de visiter les pays d’Afrique quand on est jeune.

Johan : oui, je ne me vois pas faire ce voyage dans 10 ans. C’est plus une aventure, un défi. Mais, on a eu beaucoup de bons moments aussi, donc ça s’équilibre.

Alors, pouvez-vous nous raconter un de ces bons moments passé en Afrique de l’Ouest?

Johan : on a fait une excursion dans le Sahara avec un bédouin, en Mauritanie. On a marché 5 jours dans le désert.

Une dernière question, avez-vous appris quelque chose en voyageant en Afrique?

Sheena : Oui, je me suis aperçue que dans beaucoup de cas, les aides humanitaires n’aident pas vraiment les populations. Il y a trop de corruption. Et puis aussi, les gens qui travaillent pour les ONG vivent dans des villas immenses, avec un luxe incroyable par rapport aux locaux.

Publicités

6 réflexions sur “Sheena et Johan

  1. Bonjour Marjorie,

    Merci pour ces deux témoignages vraiment étonnants !
    Ces deux interviews m’ont stupéfaite, …
    Je me suis même frottée les yeux, tant j’avais du mal à croire, ce qui était rapporté !
    Ces personnes n’ont pas l’air de mesurer leur chance, de s’émerveiller du monde qui les entoure ?
    Quant aux objectifs, le but de leur voyage …ils sont déroutants !
    Ne plus travailler et comme, il n’y aurait pas grand chose à voir en Afrique de l’ouest, on y va pour visiter tous les pays du monde ….

    Excellente journée à vous

  2. Et oui, moi aussi, cela m’a stupéfait! On rencontre parfois chez certains voyageurs « au long cours » mais encore jeune, un côté un peu désabusé. C’est dommage, mais ils sont jeunes donc, ils peuvent encore changer de point de vue!
    Et puis, je ne suis pas experte en interviewe et je pense que j’aurai pu aller plus loin pour découvrir un peu mieux ces couchsurfers, pour ne pas laisser une impression trop superficielle sur eux.

  3. Qu’ils disent que l’Afrique de l’Ouest n’est pas le paradis du touriste ne me surprend pas, on est loin des paysages du Kenya, ou des animaux sauvages qui font tant rêver. Mais si on choisit l’Afrique de l’Ouest c’est en théorie qu’on espère autre chose, non ? leurs grandes sourires pleins de dents blanches, la décontraction en toutes circonstances, la musique. J’idéalise certainement, mais leur démotivation m’intrigue beaucoup. C’est presque une corvée, comme finir les épinards avant d’avoir droit aux pays qui les attirent.
    Cela dit, c’est aussi bien d’avoir, de temps en temps, des interviews un peu « négatives ». Tous les voyageurs ne sont pas en constant extase !

  4. L’image « finir les épinards » m’a bien faite rire!
    Je pense que certains voyageurs ont parfois des attentes de plus en plus grandes, en fonction de ce qu’ils ont déjà vu : les beaux paysages, les monuments historiques, la fête traditionnelle, et qu’après, ils deviennent peut-être un peu difficiles… Ce qui explique peut-être un peu le côté « blasé » qui se dégage de cette interviewe!

    • Mais alors pourquoi ne pas aller ailleurs ?
      Je comprends que le 15ème temple ne t’extasie plus, la 20ème rizière, 30ème marché, mais autant aller dans un endroit qui change, non ?

      • Oui, et autant aussi envisager le voyage comme quelque chose de différent de « j’ai fait ci, et ça, j’ai vu ci et ça… » Ca demande peut-être aussi une forme de maturité!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s