L’électricité au Liban (ou comment je vais perdre tous mes amis libanais)


Où l’on parle des choses qui fâchent…

Un collègue libanais m’avait dit il y a deux ans, que le Liban était le dernier pays au monde en terme de fourniture d’électricité. Derrière le Bangladesh, les pays d’Afrique…  Je confirme : il y a moins d’électricité au Liban qu’au Burkina Faso.  Si vous souhaitez garder intactes vos relations avec vos amis libanais, n’en parlez pas!

Il faut savoir qu’au Liban, il y a des plages horaires durant lesquels vous êtes fournis en électricité, et que ces plages horaires dépendent du lieu où vous vivez. Par exemple, chez moi à Maghoudche, j’étais censée avoir de l’électricité de 6h à 10h, puis de 14h à 18h, puis de minuit à 6h, et le lendemain, de 10h à 14h, etc… Sauf que pendant l’hiver et l’été , quand les gens consomment plus, et bien, on peut se retrouver une journée avec seulement trois ou quatre heures d’électricité. A Beyrouth, vous serez mieux lotis, enfin, je veux dire mieux chauffés, ou climatisés. Comptez trois heures quotidiennes d’interruption.

Des solutions ?

Plusieurs s’offrent à vous :

– se relier au générateur de la ville, du quartier, de l’immeuble, ça dépend. On vous proposera 5 ampères, 10 ampères, 15 ampères… Gardez précieusement le nom du monsieur qui vous l’installe (car il peut arriver que quelque d’autre se branche sur votre ligne et vous siffle votre électricité, et puis le boitier peut cramer, disjoncter même avec une seule ampoule branchée,…), et ne payez qu’à la fin du mois. Au coeur de l’hiver (quand il faisait douze degrés dans mon appartement), pour pouvoir me chauffer (un peu, pas plus de 17°), j’ai dû dépenser… environ 300 $ par mois, uniquement pour le générateur (qu’on appelle « moteur »). La solution ? Intégrer un appartement avec un chauffage au mazout, ou une cheminée. Les hivers sont courts mais très très froids, car très très humides, et les maisons et appartements ne sont pas isolés.

A titre très indicatif, avec 5 ampères (en 2012, pas plus de 75 000 LL par mois), vous pouvez allumer vos lampes, faire fonctionner votre frigidaire, lancer une cafetière. Pas de machine à laver, ni de chauffe-eau.

– s’acheter son propre générateur. Attention aux factures!

– acheter des bougies, et réapprendre à vivre sans électricité…

campagne-pub

Pour en savoir un peu plus, lire cet article : http://rumor.hypotheses.org/2137

Publicités

Une réflexion sur “L’électricité au Liban (ou comment je vais perdre tous mes amis libanais)

  1. Réapprendre à vivre sans électricité. C’est dur pour nous Occidentaux, mais c’est faisable.
    Je ne savais pas du tout pour cette denrée si rare au Liban, merci de me l’apprendre.

    J’y penserai la prochaine fois que j’utiliserai une machine à laver ou tout simplement de l’eau chaude 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s